Les chutes de l’Impératrice Eugénie : un Patrimoine national.

Les chutes de l’Impératrice Eugénie : un Patrimoine national.
Les chûtes de l’impératrice.

Le Gabon regorge d’énormes richesses,  parmi toutes ces richesses il y a sa faune et sa flore. Après une étude menée sur le terrain par les chercheurs de l’Institut de recherche en sciences humaines (IRSH), les chutes de l’Impératrice Eugénie pourrait devenir un patrimoine mondial de LUNESCO.

A en croire  Claudine Augé Angoué, anthropologue consultante Unesco lors de l’étude, il était question de voir si les biens repertoriés « répondent aux critères de valeur universelle exceptionnelle  ». « Ça suppose qu’ils ont été étudiés comme objets scientifiques et puis on va voir si ces études montrent la qualité universelle de ces biens. C’est-à-dire que chacun en dehors du Gabon peut se reconnaître dans les biens », a-t-elle expliqué.

Selon l’anthropologue, le bien qui pourrait dans l’immédiat répondre aux critères de Valeur universelle exceptionnelle (VUE) est le site des Chutes de l’Impératrice de Fougamou. Situé avant l’entrée de Fougamou, les Chutes de l’Impératrice, sont en fait des rapides au débit assez impressionnant. Elles ont une valeur universelle exceptionnelle, ce qui permet de les inscrire  au patrimoine mondial de l’Unesco.

Hormis les Chutes de l’Impératrice, un accent a été mis sur les Grottes de Bongolo et deux anciens sites missionnaires que sont Saint-Martin des Apindji et Notre Dame des Trois Épis de l’Équateur de Sindara. « Voici donc les trois catégories de site que nous proposons sur l’inscription de la liste nationale au moins, au mieux sur la liste de l’Unesco », a déclaré Ludovic Obiang, directeur de l’IRSH.

Une richesse, qui pourrait permettre au Gabon, d’intégrer l’un de ses patrimoines parmi les grandes richesses que compte le monde.

Source GMT.

Aimé David NGUEMA