PDG/4e Séance d’études politiques : les militantes et militants du 1er et du 3e siège du Komo Kango édifiés sur les recommandations de leur Parti.

PDG/4e Séance d’études politiques : les militantes et militants du 1er et du 3e siège du Komo Kango édifiés sur les recommandations de leur Parti.
Le MBP, Député du 1er Siège du Komo Kango, Christian Menvie m’Obame (avec la bavette) accompagné de ses invités

Les responsables politiques du Parti démocratique gabonais (PDG), ont organisé le dimanche 27 février dernier, à la résidence du MBP, Député du 1er Siège du Komo Kango, Christian Menvie m’Obame, la 4e séance fédérale d’études politiques. Une séance d’études rehaussée par la présence, des Membres du Bureau politique, Remy Osselé Ndong, Henri Bekalle Akwe, du départemental Bernabé Ekoh Bekale et du communal, Pierre Nze Ona, Sous le thème : « la militante et le militant pedgiste en action pour 2023 ».

L’année 2023 est une année charnière pour plusieurs Partis politiques qui aspirent à diriger le pays. Le Parti Démocratique Gabonais (PDG) qui souhaite redynamiser ses structures de bases et donner les rudiments nécessaires aux militantes et militants pour mieux affronter cette échéance, initie depuis quelques mois des séances fédérales d’études  politiques. Dans le cadre de cette séance, l’exécutif local a opté pour une séance d’études fédérales commune, en regroupant les fédérations des Monts de cristal, du Komo et de la commune. Un nouveau style de travail et un dynamisme qui s’inscrivent dans la volonté des responsables politiques des deux sièges de renforcer la consolidation des militants dans le département. Mais également de créer un système de collaboration pour le bien dudit Parti.

Les militantes et militants du PDG, lors de l’exécution de l’hymne du parti.

Sous le thème, « la militante et le militant pedegiste en action pour 2023 », les différents exposants et animateurs desdites séances d’études, ont apporté des rudiments nécessaires pour renforcer les capacités managériales des militants de bases. Il était donc question de donner des recommandations et éclairages par rapport aux comportements que les militants doivent avoir pour bien affronter l’échéance électorale de 2023. « Le militant et la militante pedegiste doivent travailler politiquement sur la base de 7 facteurs suivants : sentiment d’utilité pour le Parti, reconnaissance perçue pour le Parti, la capacité à se développer militantement et la capacité à créer des liens de camaraderie au sein de sa fédération », ont indiqué les animateurs desdites séances d’études.

Pour le Membre du Bureau politique, Remy Osselé Ndong modérateur de cette séance d’études fédérales politiques, ce nouveau style de travail et dynamisme du Parti s’inscrivent dans la volonté de l’exécutif local, de permettre au Parti de remporter les prochaines élections du pays, à savoir les présidentielles, législatives et les locales.

Des consignes et comportements qui devraient inspirer les militantes et militants du Parti Démocratique Gabonais dans le département du Komo Kango. Et pour créer ce véritable système de collaboration pour le bien du Parti au pouvoir, le Membre du Bureau Politique, Christian Menvie m’Obame Modérateur également de ladite séance d’études, « aujourd’hui nous devons avancer ensemble pour que 2023 soit une année pleine pour notre Parti. Pour cela, nous devons mettre de côté nos problèmes, nos divergences. Nous devons changer de comportement. Autant que nous sommes, nous avons tiré les conséquences de ce déchirement. Pour le Parti Démocratique Gabonais, nous devons fumer le calumet de la paix », a insisté le membre du Bureau Politique et Député du 1er siège du département du Komo Kango.

Cette dernière séance d’études fédérales politiques a, une nouvelle fois, été une occasion pour les hiérarques du Parti démocratique gabonais du département du Komo Kango, de communier avec leurs militants et d’apporter des nouveaux outils managériaux, pour mieux affronter les prochains joutes électorales de 2023. 

Aimé David NGUEMA