Présidentielles 2023 : Paulette Missambo est –elle contre une candidature unique de l’opposition ?

Présidentielles 2023 : Paulette Missambo  est –elle contre une candidature unique de l’opposition ?
Paulette Missambo, Présidente de l'Union Nationale.

La dernière sortie de la présidente de l’Union Nationale, Paulette Missambo, a suscité moult interrogations. Des interrogations qui laissent penser que la nouvelle présidente de l’Union nationale serait contre une candidature unique de l’opposition.

 En effet, dans une interview accordée à nos confrères de Jeune Afrique, Paulette Missambo a indiqué  que son parti avait déjà fixé son cap pour les présidentielles de 2023. Une directive bien loin des plans du Président du RPM qui souhaite  mettre en place une  nouvelle coalition de l’opposition.

Pour la présidente de l’Union Nationale, « Le candidat du parti à la future présidentielle sera désigné, comme en 2016, lors d’un congrès extraordinaire. Si nous avons plus d’un candidat, la mission du président de notre parti sera de faire en sorte qu’une primaire soit organisée et qu’elle se passe dans les meilleures conditions de transparence et d’équité », a indiqué Paulette Missambo à Jeune Afrique.  

Paulette Missambo  souhaite  rassembler  le peuple gabonais et ses militants pour construire un parti de progrès et d’espérance  pour affronter les échéances électorales à venir.  « Dès que nous sommes d’accord sur les objectifs que les principes d’actions sont respectés et que chacun joue pleinement son rôle à la place qui est la sienne », dit –elle.

 Avant de préciser que,  «  Parce que la crise que traverse notre pays est d’abord une crise morale, nous devons impérativement nous réconcilier avec les valeurs. (…)  Nous devons nous tenir aux côtés de nos compatriotes, nous devons esquisser des solutions à leurs angoisses, nous devons constituer une alternative à l’incompétence qui gangrène l’appareil d’Etat. »

Des objectifs et des ambitions, qui démontrent que la présidente de l ’Union nationale  a d’ores et déjà fixé un cap pour son parti  et que les ambitions de certains candidats, en vue d’une   coalition de l’opposition ne constitue pas une priorité pour cette dernière.

Aimé David NGUEMA