Setrag/ Caravane de sensibilisation : la sensibilisation des élèves sur les causes des accidents se poursuit.

Setrag/ Caravane de sensibilisation : la sensibilisation des élèves sur les causes des accidents se poursuit.
une phase de la sensibilisation.

Afin d’éviter les accidents sur la voie ferrée, la société d’exploitation du Transgabonais (SETRAG),  ses bailleurs de fonds et à la politique RSE d’ERAMET, a depuis mai 2019 lancé une campagne de sensibilisation à travers le chemin de fer.

Ce vendredi 09 décembre 2021, le tour est revenu aux élèves de l’école publique d’Andem de recevoir à leur tour la caravane de sensibilisation. Dans le cadre d’une démarche préventive, la réduction, sinon l’éradication des causes d’accidents sur la voie ferrée et aux abords de celle-ci, doit être un objectif commun et partagé, aussi construit par un véritable changement des paradigmes de toutes les couches des populations riveraines du Transgabonais.

C’est motivés par cet état d’esprit et poussés par le thème évocateur de cette année ( ne te mesure jamais au train) que les élèves de l’école publique d’Asseng par la gare d’Andem, ont accueilli avec enthousiasme l’équipe des sensibilisateurs conduite par leur directeur d’école qui, au cours des échanges bande dessinée d’illustration à la main, a emmené les apprenants à mieux évaluer le risque et comprendre le bien-fondé de cette campagne de sensibilisation.

Prenant la parole, Mba Ondo Sylvain Par ailleurs, surveillant général de l’école, a salué l’initiative prise par la société d’exploitation du Transgabonais, non sans interpeller les apprenants à respecter les consignes données.

Pour conclure le patron de la discipline de l’école publique d’Asseng a profité de l’occasion pour interpeller le gouvernement à améliorer leurs conditions de travail et de logements.
Pour melle Pambou Flory Rositalizia, élève, le message est passé.

Pour ceux qui sont au contact du train au quotidien, il était temps qu’ils prennent conscience du danger qui les guette. Mieux ils ont compris que bien que le train soit très indispensable pour l’économie du pays et le transport des passagers, il ne faut surtout pas se mesurer à lui.

Fier de la mission accomplie, la petite équipe sensibilisatrice a regagné Libreville la capitale Gabonaise laissant les élèves du pk 68 À Adem joyeux de pouvoir désormais prendre le relais de la sensibilisation auprès de leurs familles respectives.

Ainsi ils vont favoriser l’acculturation de l’ensemble des riverains du Transgabonais aux règles basiques de comportement et de sécurité quant à cette cohabitation continue. « Vous devez vous approprier cette culture en la mettant au profit de vos proches dans cet environnement qui est le nôtre. Incitez les à faire de ces comportements une seconde nature » a souligné à l’endroit des enfants, Madoungou Maty, enseignante dans cette établissement.

Aimé David NGUEMA