Setrag /Sécurité ferroviaire : la campagne de sensibilisation se poursuit.

Setrag /Sécurité ferroviaire : la campagne de sensibilisation se poursuit.
Une vue de la séance de formation au profit des 23 agents sensibilisateurs de la coordination 3 de la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG).

Dans l’optique d’améliorer ses statistiques sécuritaires, la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG) à travers la direction de développement durable, les bailleurs de fonds  et la politique RSE d’Eramet, poursuit sa campagne de sensibilisation tout au long du chemin de fer.

Après leur formation les 23 agents sensibilisateurs de la coordination 3 de la Société d’Exploitation du Transgabonais (SETRAG) ont sensibilisé les élèves du lycée Daniel Kosse de Booué en présence des autorités politiques et administratives de la localité. La coordination 3 de la Setrag couvre la zone qui va de la gare l’Ofoué dans l’Ogooué-Ivindo à celle de Mouyabi dans le Haut-Ogooué. Elle a la responsabilité de mener des campagnes de sensibilisation sur la sécurité ferroviaire sur cette portion du chemin de fer. Il s’agit de transmettre à la population cible la vision et la politique sécuritaire de l’entreprise en leur expliquant la démarche préventive qui mène à la réduction voire à l’éradication des causes d’accidents sur la voie ferrée et aux abords de celle-ci.

Celle effectuée au lycée de Booué est la première d’une série d’étapes qui va leur permettre de d’inciter les populations à « ne pas se mesurer au train », thème de ce vaste programme lancé en 2019. Ce projet implique non seulement la Setrag, les autorités politiques et administratives mais aussi les populations et les apprenants. Ce qui justifie le choix de cet établissement pour le début des activités de la coordination 3.

Selon le responsable de ladite coordination, Nkoghé Nguema Gestin, « ce fléau qui n’a que trop durée et endeuillé plusieurs familles ». Représentant le proviseur empêché, le censeur 1 chargé de la pédagogie du lycée Daniel Kosse a souligné l’importance de cette initiative de la société qui exploite le Transgabonais. « Nous allons continuer à sensibiliser nos apprenants qui à leur tour vont apporter l’information auprès de leurs familles respectives » a-t-il assuré dans son propos de circonstance.

Les parties prenantes, conscientes de la nécessité de préserver des vies, ont marqué leur adhésion au programme de sensibilisation et espèrent que chacun adopte les nouvelles règles exposées pour ne pas plus être face aux risques et aux dangers

Aimé David NGUEMA