Suite au discours de Max Anicet KOUMBA : l’association Meke Me Nkoma condamne de tels  agissements.

Suite au discours de Max Anicet KOUMBA : l’association Meke Me Nkoma condamne de tels  agissements.
Jean Claude Obiang Mba Coordonnateur général de l'Association Meket me Nkoma.

Suite aux propos tenus le jeudi 28 octobre 2021 lors des assises du Conseil National de la Démocratie (CND) par notre  compatriote monsieur Max Anicet KOUMBA, président du rassemblement des Gaulois, notre regroupement associatif des filles et fils de la Communauté Fang de l’Estuaire s’étonne et s’insurge face au caractère haineux et antinationaliste de ce frère. 

Ce dernier dans son discours stigmatise le groupe ethinolinguistique fang et lui porte des injures et accusations tribalistes. Ces propos d’une extrême gravité viennent fragiliser le vivre-ensemble des Gabonais. L’Association Meke Me Nkoma, tout en condamnant avec la plus grande énergie de tels agissements qui vont à l’encontre de l’unité nationale de notre pays, invite la communauté nationale au calme, à la retenue et au dépassement patriotique.

Une vue de quelques membres de l’Association Meket me Nkoma.

Elle rappelle cette sagesse bien gabonaise qui dit:  « lorsque tu te laves et qu’un fou vient te retirer tes vêtements, si tu le poursuis, tu seras aussi considéré comme fou au même titre que lui ».*

Le Gabon appartient à tous les Gabonais. Partant de cela, aucune ethnie n’est au-dessus, ni en dessous des autres. La cohésion, l’unité nationale, fraternité et le respect mutuel doivent nécessairement prévaloir, car notre diversité culturelle est une richesse pour notre nation.

Même isolés ou égarés dans leurs pensées abjectes, tout ceux qui veulent fragiliser le vivre ensemble des Gabonais doivent être dénoncés, combattus par les autorités compétentes et subir la rigueur de la loi, qu’ il serait opportun, en la matière, de rendre plus coercitive.

C’est donc en œuvrant pour la valorisation et la préservation de nos riches et diverses cultures, comme l’indique ses statuts, que l’Association Meke Me Nkoma exhorte l’ensemble des gabonais à continuer à construire et à préserver notre vivre-ensemble.

La coordination générale.

 

Aimé David NGUEMA