Suspension du média 7 joursinfo : Reporters sans frontières dézingue la décision de la HAC.

Suspension du média 7 joursinfo : Reporters sans frontières dézingue la décision de la HAC.
Reporters sans frontières , trouve que la décision est abusive.

Pour un problème qui aurait pu trouver une issue favorable, la Haute autorité de la communication à travers sa décision de suspendre le média en ligne 7joursinfo, vient une nouvelle fois de donner au pays une  image peu reluisante pour ce qui est de la liberté de la presse. Reporters sans Frontières (RSF) estime que cette décision est anachronique.

La Haute autorité de la communication (HAC)  semble encore être nostalgique des vieilles méthodes du CNC. C’est en tous cas ce que pensent Reporters sans frontières. Cette organisation vient de faire un post sur twitter pour critiquer cette suspension du média en ligne 7 joursinfo pour 1 mois, suite à un article critiquant les actions et la gestion du pays par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Ce post de RSF devrait donner une douche froide aux médias du palais de Libreville, qui n’ont pas hésité à ouvrir les bouteilles de champagne à  l’annonce de cette décision de la HAC.

Mais pour Reporters sans frontières, « Au Gabon en 2022 les critiques du président entraînent encore des sanctions … La suspension du média 7 jours info pour 1 mois après un article mettant en cause la capacité du président à gérer le pays est une décision zélée, anachronique  et une sanction abusive » a souligné RSF sur twitter.

Pour rappel, le Gabon occupe la 117 e place mondiale dans le classement  de la liberté de la presse élaboré par cette organisation non gouvernementale. La HAC en prenant une telle décision fait reculer le Gabon dans son combat pour la liberté de la presse.

Aimé David NGUEMA